How are Vans trainers made?

 

Comment fabrique-t-on des Vans ?

Vous êtes-vous déjà posé la question « comment est-ce que mes Vans préférées sont passées de l’usine à mes pieds ? » Nous allons nous pencher sur la question et sur la procédure de fabrication éprouvée de Vans, comptant notamment 450 paires de mains pour la réalisation d’une paire de Vans.

L’histoire Vans commence en 1966 lorsque les frères Paul et Jim Van Doren, accompagnés de leurs amis Gordy et Serge, inaugurent la « Van Doren Rubber Company » au 704 East Broadway à Anaheim en Californie. Les 20 années de carrière de Paul chez Randy’s, une usine de chaussures dans sa ville natale de Boston, lui avaient déjà donné le savoir-faire nécessaire afin de créer sa propre marque du début à la fin.

 

How to Make Vans Footwear with Steve Van Doren and Christian Hosoi | 50th Anniversary | VANS

How to Make Vans Footwear with Steve Van Doren and Christian Hosoi | 50th Anniversary | VANS

 

La procédure de fabrication et de finition originale de Vans était simple : les employés fabriquaient des chaussures à la semelle en caoutchouc chaque matin pour les vendre directement de l’usine à Anaheim la même après-midi.

Les 30 années suivantes, les Vans étaient fabriquées dans plusieurs autres usines en Californie jusqu’à ce que les opérations de fabrication soient relocalisées en Chine et au Viêt-Nam vers la fin des années 90.

Quel matériau est utilisé pour faire des Vans ?

L’une des marques de fabrique des Vans est la construction en caoutchouc vulcanisé, prisée des skateurs pour ses propriétés adhérentes et sa stabilité sur les skateboards.

 

How are Vans trainers made?

 

La méthode de base de vulcanisation qui est toujours la plus fréquente consiste à mélanger du sulfure à du caoutchouc naturel avant de le chauffer. Le sulfure transforme alors la composition chimique du caoutchouc en créant des liens entre les polymères. Le résultat est un matériau plus résistant et durable.

On voit apparaître les premiers caoutchoucs vulcanisés dès 1876 lorsqu’une compagnie anglaise commence à l’utiliser dans la fabrication de tennis aux semelles en caoutchouc destinées aux joueurs de croquet. Depuis son lancement vers la fin des années 1800, la vulcanisation est devenue une technique fort répandue, et la plupart des produits en caoutchouc sont de nos jours vulcanisés.

Des matériaux synthétiques comme la mousse EVA et le nylon légers ne peuvent pas être utilisés dans la fabrication de chaussures vulcanisées de par leur tendance à fondre lors de la procédure. C’est pour cela que Vans utilise la toile ou le daim pour le corps de leurs chaussures, puisque ces matières résistent à de très hautes températures.

 

How are Vans trainers made?

 

Quelle est la procédure de fabrication de Vans ?

Aujourd’hui, Vans produit entre 70 et 85 millions de paires de chaussures par an et chacune de ces paires est travaillée et inspectée par environ 450 personnes. Bien que les opérations soient faites à une plus grande échelle qu’au tout début, l’essence même de la fabrication Vans n’a quant à elle pas changée.

Chaque paire de Vans passe par les mêmes 5 étapes de production:

  1. La première étape de vulcanisation a lieu là où toutes les semelles gaufrées Vans voient le jour : la salle à caoutchouc.
  2. Les semelles sont « perforées » et retirées du caoutchouc.
  3. Les semelles sont ensuite compressées dans un moule quadrillé afin de créer le motif gaufré connu de tous.
  4. Les chaussures sont ensuite assemblées dans une autre salle, où le corps et les détails des baskets pourront être choisis et appliqués. À ce stade, l’aspect de la basket est presque terminé. La toile ou le daim sont cousu et positionnés dans un moule afin de créer un corps solide. Les détails sont ensuite appliqués. Trois bandes en caoutchouc sont ensuite appliquées sur la partie où le corps des baskets et la semelle se rencontrent avant que l’excès de caoutchouc de la semelle ne soit coupée et que le logo Vans ne soit appliqué au niveau du talon.
  5. Les baskets sont ensuite laquées avant leur passage au four pour la vulcanisation, où la température, la pression et l’humidité seront idéals afin de renforcer les baskets et ainsi accomplir sa fabrication.

Une fois que la procédure est terminée, les baskets sont prêtes à être emballées, ou suivant le style, à être imprimées.

 

How are Vans trainers made?

 

Customiser ses Vans, ça prend longtemps ?

Chez Vans, il est possible d’imprimer des motifs customisés, des photos ou encore des designs sur tous les styles légendaires, comme les Old Skool, les Authentic, les Slip-On, les Era et les Sk8-Hi. C’est en 2017 que Vans a dévoilé une nouvelle machine innovante qui permet d’imprimer ses customisations sur les baskets en moins de 15 minutes.

Jamie Reilly, vice-président de l’équipe créative, a partagé avec Fast Company que la nouvelle machine de customisation permet aux fans de Vans de s’exprimer, ce qui a toujours été l’une des visions clés de la marque.

“Le damier est en effet une pièce maîtresse chez Vans, mais rappelons que son origine vient des jeunes qui dessinaient sur leurs baskets » commente Reilly. « C’est donc pour nous une autre façon super cool de savoir ce que les gens aiment. Cette machine est pour nous une expérience avec laquelle nous nous connectons mieux à nos clients, afin de leur donner une plateforme et de donner libre cours à leur propre créativité et expression.”

Cette tradition de proposer des chaussures customisées remonte aux années 60, au commencement de Vans en Californie. Il paraît même qu’une cliente était entrée dans le magasin et avait demandé une paire dans un coloris indisponible. Paul Van Doren avait alors répondu :

“Apportez-moi le tissu qui vous conviendrait, et je ferai vos baskets pour 50 centimes de plus.”

La suite, nous la connaissons tous.